mercredi 29 juin 2011

Les Amours de Julie (3 Zobs et un cul fin)


Je me rappelle bien, vers la fin des années 80, les grandes stations essence en sortie de villes (Chartres pour ce qui me concernait à l'époque) exposaient des VHS porno en vitrine, dont les titres représentaient la fine fleur de l'esprit de détournement français sûrement à destination des routiers (mais il n'y avait pas de magnétoscopes dans leurs cabines ?).
On y retrouvait notamment, Blanche-fesse les 7 mains, et ce fameux 3 zobs et un cul fin qui nous laissait imaginer un pastiche polissons du film qui avait battu tous les records d'entrée en 1985.
Comme souvent, il ne s'agissait en fait que d'un retitrage d'un vieux film pour optimiser sa vente en sortie vidéo : Les amours de Julie, dont la trame n'a absolument rien à voir avec la comédie de Coline Serreau qui met mal à l'aise.

En tous les cas, dans ce film, Marcel (Jacques Gateau), le majordome donne de sa personne sur l'intégralité du métrage. Dès le début, le vieux propriétaire du château (très beau château bordelais au demeurant) coule une bielle devant les exploits de son valet :

Et encore, vous n'avez pas vu le masque sur la tête de l'acteur jouant le vieux...

Marcel n'a pas son pareil pour mettre à l'aise les invitées de la nouvelle héritière des lieux.


Si quelqu'un connait les raisons du décès de Jacques Gateau (en 2008, manifestement), ce serait l'occasion de mettre le site iafd.com à jour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire